top of page

Les covers de tes chansons télé favoris

Dernière mise à jour : 7 mai

"Les années récré" fête la musique et notamment les versions non-originales : nous abordons l'histoire des reprises en version cheap jusqu'aux nouveautés créées par les passionnés un brin nostalgiques en passant par les versions rock, les remix et les lives qui enchantent les conventions...

Pour aborder ce thème, j'accueille le maître Capello des génériques télé aka l'ami Olivier Fallaix et les talentueux musiciens Soul Machine , Kerbidi Frederic alias Fred K. , Zed LeRouge ainsi que le groupe Les Costauds en duplex depuis le Québec .



Liens utiles:

Olivier Fallaix et ses belles histoires des génériques télé : www.anisong.fr

                            www.youtube.com/@ASTEROH

        et Twitch: www.twitch.tv/zed_lerouge 



En 1956, sous le pseudonyme d’Henry Cording, Henri Salvador est l’un des premiers à interpréter des airs de Rock ‘n’ Roll en français, sur des textes de Boris Vian mis en musique par Michel Legrand.



L’aventure Disney / Henri Salvador débute en 1955 avec un 45 Tours dont 2 titres en hommage à 2 princesses « Cendrillon » et « La belle au bois dormant ».

Il y fait la rencontre déterminante de Bernard Michel et Maurice Pon, avec qui il écrira de nombreux succès : « Le Loup, la Biche et le Chevalier (Une chanson douce ) » en 1950, « Le travail, c’est la santé en 1965.

Sa carrière prend un tournant dans les années 1960, en grande partie grâce aux émissions de variétés de Maritie et Gilbert Carpentier, dans lesquelles il interprète des chansons humoristiques, qui le consacreront comme chanteur populaire : « Faut rigoler », « Juanita Banana », etc…


Maurice Pon fonde en 1966, la compagnie phonographique Mirliton spécialisée dans le disque pour enfants, la maison compte à son catalogue des contes (Perrault, Andersen, Grimm, etc.), des rondes et classiques du répertoire traditionnel, les fables de La Fontaine, des reprises de succès adaptées pour le jeune public…  jusqu'en 91.

En 1971, il sort un disque consacré à l’univers Disney dont « Les 3 petits cochons », « Hello Mickey », « Oncle Picsou », « Cendrillon » ainsi que 3 titres provenant de « Blanche-Neige » ou les « Aristochats ». Puis viendront « Robin des bois », « Pinocchio »  , « Peter Pan » ou « Le livre de la jungle » dont « Le mini minimum » que l'on retrouve sur …

1979 Le hit parade des enfants sous le label Milan / Mirliton avec Frédéric Ivassic , Graziella, Christine Thomas, Sylvie Busch, François Charpin et Maurice Pon


Label Les Tréteaux fondé en 70's jusqu'en 92 par

  • Daniel Janin (compositeur et musicien ) passe 3 ans dans l'orchestre de l'Olympia l accompagnant plusieurs artistes nationaux et internationaux : Jacques Brel, Gilbert Bécaud, Dalida, Marlène Dietrich .  Il travaille avec la famille Bouglione, puis avec Alexis Grüss.

  • Jean-Claude Pierric :  musique de publicité et d'illustration musicale (7 sur 7)

Ils font appel à John First puis Gilles Pellegrini trompettiste pour orchestrer les reprises


System Disco spécialisé dans les compilations de reprises interprétées principalement par le groupe « Love And Music » composé de Christophe Lerouge, Jacques Plancq






Citons aussi les labels MFP et ses Télédingos, Rela Song, Score...


En 1980, AB prod entre dans la course avec Dorothée et ses amis de RA2 ( chez CBS filiale du label américain Columbia) puis de continuer les reprises sous le label SFC avec la collection 4 chansons avec tes copains de la télé dans laquelle les titres AB sont auto-plagiés en utilisant la PBO d"origine mais en changeant d'interprète. Bernard Minet se voit remplacé par Corinne Sauvage pour les "Gobots" sur son propre instrumental dans un album collaboratif.



A la fin des années 80, le Pat Benesta Orchestra dirigé par le compositeur Patrick Olivier sort de nombreuses compilations des tubes du moment qu'il ré-interprète avec son orchestre et ses chanteurs dont Claude Lombard . Ils enregistrent alors de nombreux covers de génériques et de hits TV pour enfants, comprenant des chansons de Dorothée, Chantal Goya, Ariane Carletti et Hélène Rollès. Ces compilations sont disponibles à l'époque sur les marchés, dans les stations-services ou dans les grandes surfaces. On parle de "Disque economique" :

  • best of d'originaux

  • compilation de covers :


Les 45 tours peuvent accueillir environ 5 minutes par face pour les musiques « standards », 3 minutes pour les musiques « technologiques » et 2 minutes pour les musiques « extrêmes ». Cela permet de laisser assez de place pour une chanson, voire deux si celles-ci sont relativement courtes ou de moyenne qualité.

Les 33 tours servaient plutôt à accueillir des albums et donc beaucoup plus de titres soit 25 minutes pour les musiques dites « standards », 12 minutes pour les musiques plus « Dance », et 7 minutes pour les musiques dites « extrêmes ».

Cet écart s’explique par l’amplitude du spectre sonore selon les genres, pour faire simple plus la musique est riche en fréquences (basses, medium, aiguës) et plus son niveau sonore est élevé, plus le sillon sera large et prendra de la place sur le disque.


Prix moyen des disques:

1981 = 45 Francs en moyenne équivalent de 25 € aujourd'hui

1982 = 60 Francs

En 1984, la compilation Hit Télé vol 3 coûte alors 19,95 Francs

1985 = 70 Francs

Au début des 90, un CD coûte 130 à 150 Francs contre 30 Frcs pour un CD de covers.


Baisse de la T.V.A. en décembre 1987 de 33,33 %, le taux passe à 19,60 % pour les disques contre seulement 5% pour les livres proclamés plus culturels.



LEXIQUE:


Une reprise, également appelée en anglais cover ou cover version, est un morceau existant et qu'un autre interprète que son créateur.

Pour la musique classique, on parle d'interprétation.

Dans le jazz et le blues la reprise est une pratique habituelle ; pour les titres les plus repris, on parle de standards


L’adaptation est une modification du texte de la chanson, y compris la traduction dans une autre langue. De la même manière, vous touchez à l’oeuvre de l’auteur, il faut donc une autorisation avant toute exploitation.


Un arrangement est en quelque sorte “l’habillage” musical de la chanson. Il est également vivement conseillé d’obtenir l’aval des auteurs compositeurs pour exploiter une version différente de celle qui a déjà été publiée…


Un remix est, en musique, une version revisitée d'un morceau musical, réalisée en studio ou parfois en live (en direct) avec des techniques d'édition audio, destinée en général aux DJ pour les clubs.



En France, toute chanson peut être reprise librement et sans autorisation si les auteurs-compositeurs sont mentionnés dans les crédits, si l'œuvre est interprétée de manière conforme à la version originale du titre sans modification du texte ou de la composition, et si les droits SDRM sont acquittés et reversés aux auteurs-compositeurs via la Sacem. Ainsi, s'il a des droits sur l'enregistrement de ses chansons originales, l'artiste-interprète qui n'est pas auteur-compositeur n'en a aucun sur les éventuelles reprises



Sources additionnelles:


Posts similaires

Voir tout
  • Soutenez "Les années récré"

    2€
    Tous les mois
     
    • Merci pour votre don qui nous permet de continuer.
    • Site totalement gratuit . Sans obligation d'achat
bottom of page